Aller au contenu principal

LYCEE DE L'HORTICULTURE ET DU PAYSAGE

Accompagnement des élèves et étudiants en situation de handicap

Au sein de ce Lycée et dans le cadre de la loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, le personnel enseignant soutenu par la direction participe de manière efficace à l'accueil et à la prise en compte des élèves en situation de handicap présentant des difficultés liées aux apprentissages scolaires.

En parallèle, les AESH (Accompagnants d'élèves en situation de handicap) sont présents pour faciliter l'intégration dans le groupe classe de l'élève : ils respectent les préconisations du Projet Personnalisé de Scolarité (PPS) validé par la Maison Départementale des Personnes Handicapées ou le PAP (Projet d'Accompagnement Personnalisé).

Ils les aident à favoriser la communication avec leurs pairs et à se socialiser. Ils accompagnent individuellement les élèves pendant le temps d'enseignement et en dehors (aide aux devoirs, et peuvent aussi être présents aux rencontres avec la famille, et les équipes éducatives, les conseils de classe).

Au quotidien, ils sont à l'écoute du jeune dans sa globalité : ils font souvent face à des enfants qui ont perdu confiance en eux-mêmes. Ils sont là pour les remotiver , les aiguiller et tenter de trouver des clés pour les aider à surmonter et à dépasser certains enseignements ou du moins certaines notions, qui jusque là, se dressaient comme des obstacles. Chaque apprenant est différent et ils doivent s'adapter à chacun et prendre en compte cette différence.

Croire en ce qu'ils ont envie de faire et ne pas leur proposer ce qu'on aimerait qu'ils fassent. Être capable de repérer ce en quoi ils croient et penser que c'est réalisable c'est déjà les aider. Il y a un écart entre le désir et la réalité, il faut prendre le temps de parvenir à ce que l'on veut devenir. Ouvrir le champs des possibles, pour que chacun y puise ce dont il a besoin en toute bienveillance.

 

 

Si l'évolution dans la vie est une navigation, peut-on imaginer une côte rocheuse sans écueils ?

Mais en termes éducatifs, il appartient aux parents et aux adultes encadrants d'équiper les côtes en phares et balises pour signaler les écueils les plus dangereux et ménager des chenaux sécurisés.

Xavier POMMEREAU, psychiatre